L’image Paris 26 Gigapixels vécue par son photographe, Arnaud Frich

Essayer de battre un record du monde n’est jamais une mince affaire et évidemment, le projet auquel nous nous sommes attelé n’était pas simple à réaliser. Nous savions tout de suite qu’il nous faudrait prendre plus de 2000 photos et malgré tout j’ai très vite proposé de travailler en RAW – donc après une petite hésitation ! -, pour l’amélioration substantielle que cela apportait sur les JPG finaux. Travailler en RAW me permettait, au moment du développement des 2346 fichiers de pouvoir jouer sur plusieurs paramètres d’optimisation : la balance des couleurs, la réduction du bruit, la réduction des hautes lumières et l’harmonisation des différentes colonnes/rangées de photos entre elles sachant que les conditions de prises de vue nous avaient obligé à faire certains choix techniques.

En effet, comme la prise de vue avait lieu en hauteur afin d’avoir une vue sur tout Paris, je savais que l’on aurait un paradoxe à régler : il  fallait un jour de grand beau temps avec une belle transparence mais qui disait beau temps disait réchauffement de l’air. Même en travaillant tôt le matin, avant que le soleil n’est trop réchauffé l’atmosphère, c’était impossible compte tenu du nombre de photos à prendre. Or avec 600 mm de focale, cela se traduit par une turbulence de l’air qui agite les images très visible à 100% d’affichage. La différence entre 300 et 600 mm est flagrante ! Pour limiter cet effet, les astronomes savent qu’il faut réduire le temps de pose le plus possible. Cependant, il fallait aussi avoir un minimum de profondeur de champ donc j’ai finalement choisit le compromis : 800 ISO, F13 à 600 mm pour travailler par grand beau temps à 1/800 de seconde. Même avec un 5 D Mark II CANON, je savais qu’il y aurait du bruit dans les images finales que je pourrais enlever en travaillant mes fichiers RAW dans Camera Raw de Photoshop. Le résultat final est satisfaisant !

Ensuite, toujours pour limiter le bruit, j’ai travaillé à 1/800 de seconde afin de surexposer mes photos légèrement. 1/1600 de seconde aurait suffit compte tenu de l’ensoleillement ce jour là à 800 ISO, mais comme cela j’ai pu assombrir mes photos dans Camera Raw – sous développer – tout en récupérant les hautes lumières. Cette surexposition me permettait enfin de travailler ma balance des blancs finale sans affecter mes fichiers, choses beaucoup plus complexe si j’avais directement travaillé en JPG. J’ai proposé à mes partenaires un rendu de développement un peu « chaud » afin de caler les photos du matin sur celles de la fin d’après-midi, plus chaleureuse. Pour harmoniser les 17 rangées de photos et 138 colonnes, j’ai pu travailler facilement par groupes de photos dans Camera Raw en procédant par synchronisation. Les légères différences restantes ont été harmonisées directement au moment de l’assemblage par Autopano Giga. Je reste impressionné par la qualité de cette harmonisation finale quand on sait que la première photo a été prise à 10h0 du matin et la dernière 16h00 !

Bookmark and Share

Tags: ,

27 Responses to “L’image Paris 26 Gigapixels vécue par son photographe, Arnaud Frich”

  1. Paris 26 gigapixels » Blog Archive » Making of : étape 2, assemblage du panorama Says:

    [...] La première étape de l’assemblage consistait à s’occuper des fichiers RAW (format brut issu de l’appareil photo). C’est Arnaud Frich qui s’en est occupé tel qu’il l’a décrit sur cette page. [...]

  2. Frédéric Says:

    Quid des ombres ? Entre 10h et 16h, le soleil a dû pas mal tourner ; cela a-t-il posé problème ?

  3. Rami Says:

    Bonjour Frédéric, la prise de vue a duré environ 2h30 ; l’après-midi, on a refait des photos du ciel uniquement.

  4. Jean Says:

    ENORME travail, rendu sublime. Félicitations Monsieur Frich (et toute l’équipe qui va avec)

  5. Dominique DAMBRAIN Says:

    Félicitations à tous, un vrai tour de force
    Et vous avez omis de préciser le temps qui vous a été nécessaire pour maîtriser les outils utilisés durant l’assemblage !
    Encore une fois, chapeau bas !
    Vous méritez le record

  6. Nicole de Nimes FR Says:

    bravo vraiment félicitations pourquoi ne peut’ on pas partir en recherche d’une adresse donnée ?????merci et encore bravo a toute l’equipe!!!!

  7. Philippe Says:

    Superbe travail. Félicitations à toute l’équipe. Continuez à délirer sur des projets de ce type qui tirent la technologie vers le haut pour la rendre un jour accessible à tous.
    Je me posais la question des ombres mais Rami à répondu.
    Encore bravo.

  8. Gyll007 Says:

    Félicitations à tous,bon travail, rendu sublime. je suis passionne par la photo et je partage la même passion pour Canon sur mon site quelques images de tempêté Xynthia a 04h10 du matin sur le port du Croisic

  9. fanlabiz Says:

    Bon ben les gars, il ne reste plus qu’à faire la rive gauche à partir du sacré coeur, maintenant…

    C’est prévu ?

  10. Cedric Says:

    Magnifique

  11. Cédric Says:

    Je trouve le résultat magnifique, bravo. Je commence tout doucement à faire de petits panoramas et là je suis très très impressionné par le résultat…

  12. Isabelle Says:

    Pour être franchement honnête, je n’ai rien compris au charabia technique… Mais qu’importe! Le travail est pfff… et les résultats, spectaculaires! Merci d’avoir eu cette folle idée.

  13. Benoît Says:

    Bravo, extraordinaire !
    Qui a vu comme moi la tortue géante sur un toit parisien ?
    C’est un clin d’oeil des créateurs ?
    Mais où est Charlie?

  14. fds tino Says:

    j’ai vu la tortue géante (pas loin de st g d prés) elle doit avoir soif sur le toit en zing.

  15. Phil de Chanceaux Says:

    Excellent travail !
    Pour celui ou celle qui a du mal à trouver le sommeil, contez donc les petites cheminées oranges qui peuplent les toits de Paris !
    Encore une fois chapeau bas devant le travail accompli !

  16. Julie Says:

    Mais où sont cachés les oeufs et cette fameuse tortue ???!!
    Magnifique travail, je peux m’y perdre pendant des heures !

  17. Mohamed Says:

    C’est un tres bon travail

  18. Red-fish Says:

    je suis vraiment sous le charme, je vous félicite pour ce si beau travail. J’ai hâte de rentrer chez moi pour admirer encore et encore en détails ce si beau panorama qui nous donne l’impression d’être réellement à Paris.

  19. Fabien Says:

    ahhhh Paris!!!! Sublime travail!!!

    Cependant je me demande quand même ce que ce groupe de personne cherche sur une toiture se situant juste à côté du grand palais!!!

    Seconde question plus « technique »… : Pas trop de problème législatif par rapport au droit à la vie privée? car à ce rythme là, on pourrait quasi voir ce que quelqu’un a dans son assiette…

  20. Alexandre Says:

    Franchement, c’est un travail de dingue que vous avez fait et vraiment bravo a vous. Puis l’idée, fallait y penser. Je suis éberlue par ce travail. Je n’ai plus les mots dans la bouche.

  21. Tof Says:

    Qui trouvera la petite marmotte qui déguste tranquillement son repas sur une jolie terrasse parisienne…

    Très beau travail… Sublime.

  22. Tof Says:

    Bravo pour le clin d’oeil « Kolor » sur le couvercle du reblochon de Savoie et sur la plaque d’immat du Jumpy Blanc!!!

  23. F®K Says:

    Bizarre cette tortue Luth sur le toit…

  24. Vito Blasi Says:

    Mon cher ami me l’a indiqué. Superbe, merveilleux, moi je me trouve au Sud de l’Italie il n’y a pas de différence. Je suis là, et mes idées voyagent.
    Je dirai à tous mes élèves d’aller visiter ce site. A tout à l’heure

  25. Darsh Says:

    Y a la pharmaPI aussi ;)
    A chercher du cote du 3.14 rue de Tournon :D

  26. Willy Says:

    Mince! Je croyais avoir été le premier à trouver http://www.kolor.com. Tof m’a doublé!! :-) . par contre je crois avoir vu un chapeau de cheminée d’un rose un peu trop tendre sur le rebord d’une fenêtre à droite de l’église St G.des P.
    Un beau record du monde, cette réalisation, Cocorico!!!

  27. inal Says:

    bravo. sans commentaire vous devez essayer sur la baie d’alger .

Leave a Reply